Une lettre inédite de Madame de Sévigné à Jean D’Hérigoyen

De la correspondance de la célèbre marquise, il ne nous reste que peu de manuscrits autographes. La plupart d’entre eux ont été découverts destinataire par destinataire : la correspondance avec Bussy (1697), puis avec Mme de Grignan (1734-1737), Pomponne (1756), Moulceau (1773) ou encore Guitaut (1814). De ces manuscrits, certains ont été détruits (comme la collection de Mme de Simiane), d’autres conservés par les familles (comme la collection des Guitaut), et enfin d’autres vendus (comme les lettres à Moulceau).

De récentes recherches, aussi exhaustives que possibles, dans les catalogues des grandes bibliothèques occidentales, mais aussi dans les catalogues de vente aux enchères de manuscrits en Europe et aux États-Unis nous ont permis de retrouver nombre de lettres que ni R. Duchêne (1972-1978), ni même Louis Monmerqué (1862-1868) n’ont malheureusement pas pu consulter pour leurs éditions. En attendant la publication de nos recherches, nous tenons à signaler la découverte la plus importante : celle d’une courte lettre inédite à Jean D’Hérigoyen du samedi 15 février 1687.

Cette lettre fait suite à celle écrite le 8 février (n°953 dans l’édition Duchêne) à la même personne. D’Hérigoyen doit gérer la terre du Buron, laissée dans une situation catastrophique par M. La Jarie, l’ancien administrateur. Mme de Sévigné réclame à ce dernier 1300 francs de fermage, qui doivent (entre autres) servir à rembourser le cousin d’Harouys. La marquise demande aussi une lettre de change de 2000 livres. L’argent arrivera rapidement : la lettre du 26 février (n°956) en accuse réception.

La lettre (1 bifeuillet, 3 pages) a été vendue le 16 décembre 1992 à l’Hôtel Drouot par les commissaires-priseurs Joël Millon et Claude Robert. L’authenticité des documents est garantie par Thierry Bodin, expert en autographes reconnu sur la place de Paris dont nous avons à maintes reprises remarqué (voire admiré) l’extrême vigilance concernant les faux et les copies. Un fac-similé des deux dernières pages du manuscrit est proposé dans le catalogue de vente. Nous avons cependant réussi à obtenir une reproduction de la première page, et sommes donc en mesure de proposer une transcription de la totalité de la lettre.

[f°1r]

samedy 15e fe 87
ie-vous ay-mandé de
faire les reparations
neceſſaires, ce-ſeroit-vne
etrange choſe de-laiſſer
des-moulins et-vne
metairie en estat de ne
nous rien valoir, vous
croyes-bien que-ce-nest
pas mon intantion,
vous feres-auſſy les
proces-verbaux de
lestat-des choſes, mais

[f°1v]

ie-voudrois que-ce-fut
auec-le-moins de-frais
quil ſeroit poſſible car
plus vous feres payer
a-la-iarye, moins-ien
trouveray
ie-vous-recomande
mes-treiſe-cens-frans
pour mr-dharouys
il-faut ſaſſurer de-tous
ces-heritages pour
lencien du
vous me-repondes-de
lannee 86, vous

[f°2r]

ſaves-les-moyens-de
men-faire-toucher les
ſomes-a-meſure-que-vous
les-receures, ie-vous
ay-mander come vous
naues-qua-donner a
mr paulus les 2600 lt
pour les faire rendre
icy a veue a-mon
ordre par-mr charpantier
cest-luy-qui-me-la-dit
a-demy pour-cent, adieu
monſieur dherigoyen
continues-vos-ſoins ien

[dans la marge de gauche, à la verticale]

ay bien-beſoin M De Rabutin Chantal

Références

  • BUSY-RABUTIN, Roger de-, Les Mémoires de messire Roger de Rabutin, Paris : Anisson, 1696 ; puis Les Lettres de messire Roger de Rabutin, Paris: Delaulne, 1697.
  • SÉVIGNÉ, Mme de -, Recueil des lettres de Mme la marquise de Sévigné à Mme la comtesse de Grignan, sa fille, Denis-Marius PERRIN (éd.), Paris : Simiart (puis Rollin), 1734-1737. [GB id=zq45AAAAcAAJ et GB: id=1a45AAAAcAAJ]
  • SÉVIGNÉ, Mme de -, Lettre de Madame de S*** à Monsieur de Pomponne, Amsterdam, 1756.
  • SÉVIGNÉ, Mme de -, Lettres inédites de Madame de Sévigné, Ch. MILLEVOYE (éd.), Paris : Klostermann, 1814. [https://books.google.ch/books?id=mpEGAAAAQAAJ]
  • SÉVIGNÉ, Mme de -, Correspondance, Roger DUCHÊNE (éd.), Paris : Gallimard, 1972-1978.
  • SÉVIGNÉ, Mme de -, Lettres de Madame de Sévigné, de sa famille et de ses amis, Louis MONMERQUÉ (éd.), Paris : Hachette, 1862-1868. [ark:/12148/cb31358254g]

Citer cet article: Simon Gabay, « Une lettre inédite de Madame de Sévigné à Jean D’Hérigoyen », e-ditiones, consulté le 04/07/2022, [https://editiones.hypotheses.org/918].


Remerciements

Nous tenons à remercier l’équipe de la librairie Les autographes, qui nous a autorisé à publier l’image de leur catalogue.